La Maison dans laquelle

Mariam Petrosyan

24,50

« On songe à une sorte de grand roman russe revu et corrigé par un Stephen King mélancolique ou un Lewis Carroll revêche. » — Lire

« Quel charme distillent ces quelques mille pages enchantées et très noires, hypnotiques ! » — Télérama

« La Maison dans laquelle est un de ces livres-mondes où l’on s’enfonce, où l’on se perd mais c’est précisément en laissant vivre et divaguer des adolescents marginaux, malmenés par le sort, que Mariam Petrosyan réussit à capturer l’essence de cet âge intense, furieux, propice aux sentiments et aux rêves excessifs, parfait pour la littérature. » — Le Monde