Temps gelé

Thierry Acot-Mirande

18,00

« Une écriture venimeuse, dangereusement délectable, qui se repaît de cruauté comme de beauté. » — Télérama.